Les maréchaux-ferrants de Jallet

Les maréchaux-ferrants de Jallet

 Les maréchaux-ferrants de Jallet

Les maréchaux-ferrants de Jallet (commune d’Ohey) de 1803 à 1956.

– Martin Blehen, né à Houmard ( Tohogne) le 24 juillet 1775, est maréchal-Ferrant à Jallet en 1803. Il épouse Marie Joseph Burton, petite-fille de Martin Dochain, maréchal-ferrant à Goesnes. Il décédera à Jallet le 29 avril 1841.

– Son fils, Théodore Joseph Blehen, maréchal-ferrant acquiert en 1845 une forge à Jallet. Il est échevin de Jallet en 1847. Il a 1 fille, Ghislaine et 2 fils, Ferdinand et Eustache qui travaillent avec lui.

– Ferdinand Blehen, maréchal-ferrant, né en 1836 devient Bourgmestre de Jallet à l’âge de 30 ans jusqu ‘à sa mort en 1913. Il est aussi Secrétaire Communal et organiste.

Il est chevalier de l’Ordre Léopold.

Ferdinand Blehen

– Eustache Blehen, maréchal-ferrant devient maître de forges à Jallet. Il occupe la fonction de Receveur Communal de Jallet.

Le 9 décembre 1903, il achète à Pierre Baillet, un bâtiment servant de forge à Filée, contenant 40 centiares.

N’ayant qu’une fille, Sylvie, il apprend le métier de forgeron à Maurice et Théodore Michaux, ses deux neveux, fils de sa sœur Ghislaine à qui il remet les deux forges.

Eustache Blehen

– Maurice Michaux, fils de Blehen Ghislaine et de Melchior Michaux, né en 1884, reprend la forge de Filée. Il est attiré par le commerce et il quitte le village.

– Théodore Michaux, frère de Maurice Michaux, né en 1881, travaille à la forge avec Eustache Blehen pendant la guerre 1914-1918 puis jusqu’en 1946, date de sa mort.

– André Michaux, fils de Théodore Michaux remplace son père en 1946 et décède en 1948.

–  Les héritiers d’Emile Tonglet, époux de Sylvie Blehen, fille d’Eustache Blehen louent la forge de Jallet à Walthère Dautrebande jusqu’en 1956.

Marc Lambotte